Forum de Vindunum Nocturnae Association Vampire : la Mascarade Grandeur Nature dans le Maine.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la mémoire de : Antoine Calmet

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaht
Eleventh Schizoboy
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 28
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: A la mémoire de : Antoine Calmet   Sam 26 Sep 2009, 16:24

Le Clan Tremere, en cette nuit du 13 septembre, à perdu un semblable.
Antoine Calmet



Ce pèlerin Marcilli est bien étrange, il revient de Jérusalem et nous avons discuté fort tard ce soir.
Il m’a offert des manuscrits en hébreux en échange de son hospitalité, je crois que je n’arriverai pas à dormir temps que je ne les aurai pas étudiés, les enluminures ne correspondaient à rien de connu… Je vais me cloitrer et les étudier, de toute façon je n’arriverai plus à dormir.
La lumière du cloître est faible j’ai bien du mal à retranscrire, mais ces textes sont sacrés et ils parlent de malédiction, de la chute d’un certain Caïn je ne saisi pas tout.
Tous ces protagonistes, je n’en ai pas entendu parler, il faut que je fasse des recherches dans la bibliothèque.
DONG ! Les matines sonnent ! J’ai pourtant pas passé autant de temps sur cette ouvrage le jour se lèverai t’il ?
Par l’interstice d’un vitrail je vois la lune plenne éclairer haut dans le ciel, ce n’est pas normal…
DONG ! Les clochent continuent de sonner pourtant frère Cadoing est allongé dans son propre sang au pied des cordes pour les actionner. Il a sa gorge déchiqueté, quel diable aurait pus faire cela.
DONG ! Une ombre s’approche de moi, je n’arrive pas à voir son visage ni ses yeux mais son regard me transperce et je sens que je ne suis qu’une proie pour lui. Du sang dégouline sur le col de son manteau et viens souiller le carrelage du sacré cœur.
DONG ! Je suis pétrifié, des mots sortent de ma bouche en chapelet que je ne puis contraindre :
DONG Seigneur, prend pitié de nous
DONG Ô christ prend pitié de nous
DONG Seigneur prend pitié de nous
DONG Dieu le père du ciel, prend pitié de nous
DONG Dieu le fils, rédempteur du monde, prend pitié de nous
DONG Dieu le saint esprit prend pitié de nous
La créature n’ose s’approcher, la haine et la rage lui font vomir des insultes mais le son de la cloche la refoule tel des coups de battoir dans son visage.
Frère Philippe attirait par le désordre se fait égorgé par la créature et je continu de prier DONG !
Mes frères, tous se font dévorer par la bête, qui se délecte de me voir impuissant mais je ne cesse de prier et les cloches la repousse.
La créature se détourne de moi, son attention est captée par notre invité marcilli qui avance calmement vers la bête en psalmodiant en latin. « …in girum imus… »La bête hésite et toise cet adversaire potentiel « …nocte et consuminir… » qui avance vers elle.
Je sens crépiter l’air autour de moi « …igni ! » puis la créature hurle, prise dans un torrent de flamme jusqu’à se consumer en cendre.
Le pèlerin se retourne vers moi mais quelque chose a changé en lui, des crocs dépassent de ses lèvres et son teint est beaucoup plus terne que lorsqu’ on discutait théologie ou plantes médicinales ce soir.
Les clochent ralentissent n’étant plus entrainées que par leur élan et Marcilli me fixe du regard. Je sombre dans l’inconscience….

Mais frères sont mort, je les ai vu et n’ai rien fait pour eux, mais j’ais une nouvelle famille maintenant, je fais parti du clan tremere, Marcilli m’apprend tout ce qu’il connaît et je fais mon travail au sein du clan. Quand je serais prêt je chasserais les sabbatiques pour mes frères et pour l’humanité. Pour l’instant il me faut apprendre.
Je suis convié à un bal organisé par le clan Toréador, ça doit être une mauvaise blague, je ne suis pas fait pour ces mondanités, enfin bon les règles de la camarilla m’empêche de refuser décemment cette invitation.
Malgré quelques réticences au vues de ma tenue vestimentaire de la part de mes hôtes, j’apprécie l’accueil et l’hospitalité qui m’est offerte. Une bonne soirée qui s’annonce.
La fête est gâchée, un bris de mascarade, il faut aller enquêter. Moi qui croyais pouvoir m’amuser.
Ca y est, nous avons trouvé qui avait commis cet acte affreux et avons trouvé où il se cachait. Tous le monde part mais il me reste un devoir, un membre du sabbat va surement revenir voir si leur piège nous avait transformé en tas de cendre et je m’en occuperai en mémoire de mes frères.
Une ombre approche et se dégage de lui une aura noire strié d’éclaires, elle a diablé j’en sui sure.
Elle avance vers moi e me lançant des attaques mentales, ma foi est grande et mon esprit affuté, elles glissent sur moi sans aucunes emprises.
Ma main se crispe sur mon carnet de note ainsi que mon crayon a papier.
Le sabbat doit être détruits partout ou il peut se terrer, je lui enfonce mon crayon dans la poitrine où il se brise.
Je me prends un claque qui me projette et m’encastre dans le mur, je ne peux plus bouger.
Alors qu’il arrive pour m’assener un coup de tête, je le mords violemment.
Le sang coule a flot et l’ennemi rentre en rage de sang il m’a mordu s’est fini.
Ma vie s’en va peu à peu, mes frère je vous ai vengé, je vous rejoins ce soir mai le pieux que j’ai enfoncé dans la poitrine de ce monstre trouvera son cœur bientôt et la caresse du soleil le purifiera.
Je suis naît poussière, je retourne à la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A la mémoire de : Antoine Calmet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tremblay d'Essiambre, Louise] Mémoires d'un quartier - Tome 1: Laura & Antoine
» Figurines mémoire 44
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» [Caffin, Vanessa] Mémoire Vive
» [Bello, Antoine] Enquête sur la dispariton d'Emilie Brunet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vindunum Nocturnae :: Cimetière :: Mémorial-
Sauter vers: